Articles tagués : train

Lot fai pour Chiang Mai

L’instant d’avant, on serait à Bangkok, marchant dans la touffeur moite de ses rues,  passant du calme précaire d’un soi où sont encore fabriqués les bols des bonzes, à la frénésie des marchés de Chinatown (mais Chinatown est-elle autre chose qu’un grand marché sous speed ?) puis à l’inconcevable quiétude d’un wat de catégorie royale.
L’instant d’avant, on mangerait un des meilleurs pad thai que je connaisse au food court de la gare de Hualumphong, aux quais noyés dans la fumée des moteurs diesels des locomotives prêtes à partir. On monterait dans ce train pour bientôt s’allonger sur sa couchette. Et l’on s’endormirait dans le fracas des bogies, un peu bringuebalés par les cahots d’un wagon dont la jeunesse est sans doute aussi lointaine que la mienne.
Et l’on se réveillerait.
Le jour poindrait à peine.
Lentement, le train avancerait dans une jungle épaisse.
Des écharpes de brumes s’effilocheraient entre les arbres. Se joueraient des bambous ruisselants d’une pluie nocturne.
Parfois, les frondaisons s’écarteraient pour nous laisser entrevoir des rizières étagées auxquelles mène une saignée couleur de latérite. Un trait rouge au sein de tout ce vert.
Et puis on franchirait une rivière. La forêt disparaîtrait pour un temps. Il y aurait des villages. Des routes. Au loin, de belles montagnes, couronnées de nuées.
Le soleil brillerait. Son reflet miroiterait sur les rizières comme une invitation à descendre du train pour venir jouer avec les enfants qui saluent en riant notre passage.

L’instant d’après, nous serions à  Chiang Mai.

Publicités
Catégories : Chiang Mai, En route | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.