Articles tagués : Le voyage

C’est reparti !

Cela devait arriver : Jean-Pierre et moi remettons les voiles vers notre région favorite.

La Tchetchénie.

Je plaisante, bien-sûr. C’est évidement en Asie du Sud-Est que nous partons, mais cette année, nous n’irons pas au Laos (Suzy et Pat y seront déjà pour nous !).

Non, nous avons choisi d’aller nous balader en Thaïlande. Oui je sais : il y a eu récemment un coup d’état là-bas et l’Armée a pris le pouvoir. Et cela ne m’inquiète pas le moins du monde. Justement, j’aimerais bien savoir ce que les Thaïs pensent de cette situation, comment ils la vivent et ce qu’ils espèrent des élections promises par les militaires.

Mais ce n’est pas pour ça que notre choix s’est porté sur la Thaïlande. C’est surtout parce que, malgré de nombreux passages (et surtout à Bangkok) je ne connais pas ce pays. Et pas vraiment Bangkok non plus. Quinze jours à Koh Chang et Krabi en 2004, 24 heures à Chiang Mai en 2006… Cela ne fait pas lourd en onze ans de voyage dans ces contrées !

Or donc, voici le petit périple que nous avons imaginé…

Un peu de Bangkok, en logeant cette fois-ci non loin de Th. Khao San, pour être plus près de la vieille ville. Palais royal, temples, marchés, khlongs, tout ce que je n’ai jamais pu voir depuis 2003 !

Un peu de Chiang Mai, pour les montagnes, la nature, le calme de cette ville à la fois branchée et décontractée. Et un trek à dos d’éléphant ?

Une incursion vers Mae Hong Son et Mae Sariang, à la frontière avec le Myanmar.

Un stop à Phitsanulok, comme ça, pour voir.

Du vélo (si si, du vélo !) à Sukhothai, la première capitale du Siam historique.

Un peu de détente culturelle à Phetchaburi, avant de descendre vers les plages de Hua Hin et plus au sud vers les mangroves de Bang Saphan.

Un crochet en remontant vers Bangkok par Kanchanaburi, histoire de voir le fameux pont de la Mae Nam Khwae et, qui sait, s’aventurer vers le parc national d’Erawan… Et un moment à Ayutthaya, la deuxième capitale du Siam, des fois qu’on n’en ait pas encore ras le bol des vieilles pierres ! Mais ça, ce sera si on a le temps…

Et retour à Bangkok.

Voilà, c’est tout un programme mais on va y aller tranquillement. Sans se presser. En savourant le moment, les lieux, les gens rencontrés…

Et c’est justement ce que signifie Pai Sanook : se balader pour le plaisir…

Nous avons 3 semaines pour ce faire. Cela devrait suffire, non ?

Alors, vous nous suivez ?

 

Publicités
Catégories : En route | Étiquettes : , , , , | 3 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.