En route

Survol

Bangkok, Suvarnabhumi, Kanchanaburi, Yangoon, Chittagong, Kolkata, Agra, Vanarasi, Dehli, Lahore, Islamabad, Dushanbe, Bukhara, Baku, Yerevan, Ankara, Varna, Bucharest, Deva, Timisoara, Budapest, Eisenstadt, Baden, Wurzburg, Mainz, Weyderthof, Luxembourg, Roissy, Marne-la-Vallée, Lyon, Avignon, Marseille…

Maison.

Publicités
Catégories : En route | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

En route pour Mae Hong Son

Dans une heure, nous serons dans un minibus pour Mae Hong Son, dans les montagnes à l’ouest de Chiang Maïs. Six heures de route, 1800 virages… Il fait très beau, cela promet de beaux paysages !

Catégories : En route | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Lot fai pour Chiang Mai

L’instant d’avant, on serait à Bangkok, marchant dans la touffeur moite de ses rues,  passant du calme précaire d’un soi où sont encore fabriqués les bols des bonzes, à la frénésie des marchés de Chinatown (mais Chinatown est-elle autre chose qu’un grand marché sous speed ?) puis à l’inconcevable quiétude d’un wat de catégorie royale.
L’instant d’avant, on mangerait un des meilleurs pad thai que je connaisse au food court de la gare de Hualumphong, aux quais noyés dans la fumée des moteurs diesels des locomotives prêtes à partir. On monterait dans ce train pour bientôt s’allonger sur sa couchette. Et l’on s’endormirait dans le fracas des bogies, un peu bringuebalés par les cahots d’un wagon dont la jeunesse est sans doute aussi lointaine que la mienne.
Et l’on se réveillerait.
Le jour poindrait à peine.
Lentement, le train avancerait dans une jungle épaisse.
Des écharpes de brumes s’effilocheraient entre les arbres. Se joueraient des bambous ruisselants d’une pluie nocturne.
Parfois, les frondaisons s’écarteraient pour nous laisser entrevoir des rizières étagées auxquelles mène une saignée couleur de latérite. Un trait rouge au sein de tout ce vert.
Et puis on franchirait une rivière. La forêt disparaîtrait pour un temps. Il y aurait des villages. Des routes. Au loin, de belles montagnes, couronnées de nuées.
Le soleil brillerait. Son reflet miroiterait sur les rizières comme une invitation à descendre du train pour venir jouer avec les enfants qui saluent en riant notre passage.

L’instant d’après, nous serions à  Chiang Mai.

Catégories : Chiang Mai, En route | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

C’est reparti !

Cela devait arriver : Jean-Pierre et moi remettons les voiles vers notre région favorite.

La Tchetchénie.

Je plaisante, bien-sûr. C’est évidement en Asie du Sud-Est que nous partons, mais cette année, nous n’irons pas au Laos (Suzy et Pat y seront déjà pour nous !).

Non, nous avons choisi d’aller nous balader en Thaïlande. Oui je sais : il y a eu récemment un coup d’état là-bas et l’Armée a pris le pouvoir. Et cela ne m’inquiète pas le moins du monde. Justement, j’aimerais bien savoir ce que les Thaïs pensent de cette situation, comment ils la vivent et ce qu’ils espèrent des élections promises par les militaires.

Mais ce n’est pas pour ça que notre choix s’est porté sur la Thaïlande. C’est surtout parce que, malgré de nombreux passages (et surtout à Bangkok) je ne connais pas ce pays. Et pas vraiment Bangkok non plus. Quinze jours à Koh Chang et Krabi en 2004, 24 heures à Chiang Mai en 2006… Cela ne fait pas lourd en onze ans de voyage dans ces contrées !

Or donc, voici le petit périple que nous avons imaginé…

Un peu de Bangkok, en logeant cette fois-ci non loin de Th. Khao San, pour être plus près de la vieille ville. Palais royal, temples, marchés, khlongs, tout ce que je n’ai jamais pu voir depuis 2003 !

Un peu de Chiang Mai, pour les montagnes, la nature, le calme de cette ville à la fois branchée et décontractée. Et un trek à dos d’éléphant ?

Une incursion vers Mae Hong Son et Mae Sariang, à la frontière avec le Myanmar.

Un stop à Phitsanulok, comme ça, pour voir.

Du vélo (si si, du vélo !) à Sukhothai, la première capitale du Siam historique.

Un peu de détente culturelle à Phetchaburi, avant de descendre vers les plages de Hua Hin et plus au sud vers les mangroves de Bang Saphan.

Un crochet en remontant vers Bangkok par Kanchanaburi, histoire de voir le fameux pont de la Mae Nam Khwae et, qui sait, s’aventurer vers le parc national d’Erawan… Et un moment à Ayutthaya, la deuxième capitale du Siam, des fois qu’on n’en ait pas encore ras le bol des vieilles pierres ! Mais ça, ce sera si on a le temps…

Et retour à Bangkok.

Voilà, c’est tout un programme mais on va y aller tranquillement. Sans se presser. En savourant le moment, les lieux, les gens rencontrés…

Et c’est justement ce que signifie Pai Sanook : se balader pour le plaisir…

Nous avons 3 semaines pour ce faire. Cela devrait suffire, non ?

Alors, vous nous suivez ?

 

Catégories : En route | Étiquettes : , , , , | 3 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.